MARDI 12 OCTOBRE

 

📍Cinéma des Variétés - 18h

«Petit traité de félicité ignorante»
Suivi de la projection de Dumb & Dumber (1994) des frères Farrelly.

"Si la bêtise d’une société se mesurait au nombre et à la popularité de ses idiots, les États-Unis d’Amérique seraient sur la première marche du podium. Au box-office de la crétinerie, difficile de rivaliser avec Charlot, les Marx Brothers, Jerry Lewis et Jim Carrey. Sur le terrain de la bouffonnerie politique, la palme revient encore à Donald Trump. Et que dire du cartoon ou du Gangsta Rap, qui de Snoop Dogg à Nikki Minaj en passant par Rick et Morty, semblent résolus à accentuer les pires clichés que nous inspire l’Amérique ? La première des démocraties modernes, à l’évidence, aime plus que tout autre pays produire des crétins et en rire. Faut-il s’en inquiéter ? Le spectacle de l’idiotie américaine a-t-il pour but de faire régresser nos intelligences jusqu’à la passivité consumériste ? Comment expliquer l’élection de Donald Trump autrement que par ce lavage de cerveau aux grandes eaux de l’imbécilité ? L’hypothèse est séduisante, seul hic : elle ne passerait pas l’épreuve des faits. En 2016, Trump n’a pas été élu dans un contexte de bêtise ambiante mais au contraire de disparition totale de l’idiotie sur grand écran. Si bien qu’il conviendrait plutôt de se poser la question dans l’autre sens. Après tout, pourquoi la catharsis ne concernerait-elle que les passions graves ? Et si le spectacle de la connerie nous protégeait, lui aussi, de son surgissement dans le réel ? En vérité, nous aurions d’autant plus tort de rendre les idiots responsables de notre régression, que leur mission consiste plutôt à nous en soulager. Car leur présence sur nos écrans ne mesure pas seulement la bêtise, mais aussi la bonne santé démocratique d’une société."

- Adrien Dénouette

Cinéma Les Variétés

37 Rue Vincent Scotto, 13001 Marseille

Tarifs : de 6,8€ à 9,8€
Réservation conseillée à resa.popphilo@gmail.com / 04 91 90 08 55