Les Rencontres place publique

1 place Lorette

13002, Marseille

  • Facebook
  • YouTube

INTERVENANTS 2012

Antoine Buéno

Titulaire d’un DEA de droit, diplômé de Sciences-Po et de l’ESSEC, Antoine Buéno est un écrivain "prospectiviste", signant des romans d'anticipation.

Après avoir été pigiste à Nova Magazine, il publie en 2000 son premier roman, L’amateur de libérines, chez Gallimard (collection l’Infini). La même année, il remporte le concours d’éloquence de Sciences-Po et collabore à la Revue de culture générale des PUF. Il publie Spectateurs en 2002 aux éditions Nicolas Philippe, (collection La Marelle), Le triptyque de l'asphyxie en 2005 aux éditions La Table Ronde, Le Soupir de l'immortel en 2009 aux éditions Héloïse d'Ormesson  et Le Petit livre bleu, essai sur les schtroumpfsI en 2011 aux éditions Hors Collection.

Il est par ailleurs chroniqueur télé (Paris Première, LCI, Cap 24, France 2) et enseigne la littérature (autour du thème de l'utopie) à Science Po. Il crée en 2005 le prix du Style au Park Hyatt et le label littéraire Plume et plomb. Chargé de mission au Sénat pour le Modem, il est proche de François Bayrou et en sera même plume politique pendant sa campagne présidentielle de 2007.

 

Vincent Cespedes

Philosophe et écrivain, Vincent Cespedes enseigne la philosophie en zep de 1997 à 2002 avant de se consacrer aux écritures littéraire et musicale. Son premier essai I loft you (éditions Mille et Une Nuits, 2002) le fait connaître du grand public. Il publie chez Flammarion en 2003 Je t'aime. Une autre politique de l'amour, en 2007 Mot pour mot. Kel ortograf pr 2m1 ? et en 2010 L'Homme expliqué aux femmes. Il est également auteur de livres pamphlétaires comme Maraboutés (Fayard, 2004) et le Contre-Dico philosophique en 2006 aux éditions Milan. En 2011 est paru chez Flammarion Le Jeu du Phénix : Tarot philosophique. 50 Flammes pour mieux se connaître et réinventer la vie.

 

Marianne Chaillan

Professeur de philosophie au lycée Saint-Joseph de la Madeleine à Marseille.

 

Philip Clark

Philip Clark est principal consultant chez Orange Business Services. Depuis le début des années 90, il passe son temps entre le développement d’affaires au niveau international et l’organisation de programmes culturels, artistiques et éducatifs.

Licencié en philosophie de l’université de Sussex, il possède un master en histoire de l’art de l’Institute of Fine Arts de la New York University et un MBA de l’école nationale des ponts et chaussées. Il est actuellement un des vice-présidents du Groupe vaudois de la Société romande de philosophie.
Persuadé que la philosophie peut exercer une influence bénéfique dans la société civile, il participe à l’organisation du Festival francophone de philosophie et a conçu le projet Socrate pour créer un nouveau terrain de rencontre entre le monde du travail et celui de la philosophie.

 

Gabriel Dorthe

Gabriel Dorthe est titulaire d'une licence en philosophie de la Faculté des lettres de l'Université de Lausanne. Il est assistant diplômé doctorant à l'IPTEH depuis 2009.

Depuis plusieurs années, il est également actif dans le domaine de la diffusion des savoirs philosophiques dans la société civile, d'abord par l'organisation de conférences dans le cadre de l'Organisation des étudiants en philosophie (OrPhi) dont il est l'un des fondateurs, puis dans le comité du Festival francophone de philosophie (éditions 2008 et 2009). Il est également vice-président du Groupe vaudois de la Société romande de philosophie et membre du comité de la Société suisse de philosophie. Il a également été membre du comité scientifique du Symposium 2010 de la Société suisse de philosophie (Lausanne, mai 2010). La conviction profonde que la philosophie doit aller à la rencontre de la demande sociale l'a également mené à co-fonder le Projet Socrate, entreprise proposant les ressources de la philosophie au monde du travail.

 

Stéphane Floccari

Philosophe et enseignant au lycée Marcelin Berthelot (Saint-Maur des Fossés), Stéphane Floccari collabore  à la rubrique philosophie de  l'Humanité. Il est l'un des auteurs de Culture générale - Thèmes de société - Catégories A et B paru à La Documentation Française en 2011.

 

Michela Marzano

Chercheuse, philosophe et écrivaine, Michela Marzano est Professeur de philosophie à l'université Paris Descartes.

Elle travaille dans le domaine de la philosophie morale, politique, et s’intéresse en particulier à la place qu’occupe aujourd’hui l’être humain en tant qu’être charnel. L’analyse de la fragilité de la condition humaine représente pour elle le point de départ de ses recherches et de ses réflexions philosophiques. Éditorialiste à la Republica, elle intervient régulièrement dans le débat public en Italie et en France. Elle est notamment l'auteur de La pornographie ou l'épuisement du désir, (Buchet-Chastel, 2003), Alice au pays du porno (avec Claude Rozier, Ramsay, 2005) et de Extension du domaine de la manipulation, de l'entreprise à la vie privée, (Grasset, 2008).

 

Florence de Mèredieu

Philosophe et écrivain, Florence de Mèredieu est aussi une spécialiste de l'art moderne et contemporain. Elle a longtemps enseigné l'esthétique et la philosophie de l'art à l'Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne). Elle est l'auteur de fictions (Une si petite anthropophage, Des Femmes, 1981, Borges & Borges illimited, Blusson, 1993, Duchamp en forme de ready-made, Blusson, 2000) et de nombreux ouvrages sur l'art moderne et contemporain (Histoire matérielle et immatérielle de l’art moderne, Bordas, 1994, Kant et Picasso, le "Bordel philosophique", Jacqueline Chambon, 2000, Arts et nouvelles technologies, art vidéo, art numérique, Larousse, 2003).
Elle écrit régulièrement dans La Nouvelle Revue Française et a collaboré à de nombreuses revues et ouvrages collectifs (Parachute, Art Press, Communications, Les Cahiers du Centre Georges-Pompidou, La revue d'Esthétique, Vertigo). Elle a consacré de nombreux ouvrages à Antonin Artaud.

 

Laura Odello

Directrice de programme au collège international de Philosophie, Laura Odello prépare actuellement une thèse de doctorat sur Jacques Derrida et le politique (Paris-III / Université de Trieste). Elle a traduit nombre d’écrits de Jacques Derrida (notamment Perdonare et Stati canaglia, pour les éditions Cortina), de Jean-Luc Nancy ou de Paul Virilio.

Elle a publié Antriloquies. Voix déviées dans la caverne (avec Peter Szendy), dans « Les espaces de la voix. Dialogue entre les arts et les médias », Revue des sciences humaines n° 288, Presses de l’université de Montréal, 2007 et Nombre d’aveugles. Éclats d’un rire argentin dans « Mélanges Derrida », en 2002 aux éditions Galilée.

 

 

Patrick Pharo

Sociologue français, Patrick Pharo est directeur de recherche au CNRS, professeur associé à l'université Paris-V René Descartes et membre du Centre de recherche Sens Éthique Société (CERSES). Représentant en France de l'éthnométhodologie, il a développé une sociologie de la morale, de la justice et du « lien civil ». Il s'intéresse en particulier à l'éthique de la dépendance, à partir de recherches sur le plaisir et l'addiction et sur les politiques publiques de la drogue. Il est l'auteur de Morale et Sociologie : Travaux Pratiques (Gallimard, 2004) ; Raison et civilisation : Essai sur les chances de rationalisation morale de la société (Le Cerf, 2006) ;  Les Nouvelles addictions : Addiction sexuelle, cyberdépendance, dépendance affective, addiction aux thérapies, achat compulsif... (Scali, 2007). Philosophie pratique de la drogue a paru en 2011 aux éditions Le Cerf.

 

Pierre Pigot

Pierre Pigot est historien d’art et critique littéraire. Depuis 2007, il est membre du collectif de critiques Fric-Frac Club, fondé sous le patronage de l'écrivain et traducteur Claro. Il y a publié de nombreux articles sur les littératures américaines et françaises contemporaines, sur la théorie littéraire, sur la bande-dessinée, sur le cinéma, et sur Twin Peaks. L'assassinat de Mickey Mouse est paru en 2011 aux PUF. Actuellement,  il prépare un ouvrage sur l’esthétique du manga, et un autre consacré à Gustav Mahler.

 

Roger Pouivet

Philosophe, Roger Pouivet est actuellement professeur au département de philosophie de l'Université Nancy 2, et directeur d'un laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie : les Archives Henri Poincaré. Il assure différentes responsabilités éditoriales, notamment la co-direction de la collection "Aesthetica" aux Presses Universitaires de Rennes, ou encore la direction de la collection "Chemins philosophiques" chez Vrin. Ses recherches portent sur l'esthétique analytique, l'épistémologie des croyances (notamment des croyances religieuses), la philosophie de la religion, la métaphysique et la philosophie polonaise (École de Lvov-Varsovie). Il est l'un des grands défenseurs, en France, de la philosophie analytique. Il a publié de nombreux articles et ouvrages dont L'ontologie de régime de Gérard Genette, « Aisthesis », anno III, n. 1, 2011 ; L'ontologie de l'œuvre d'art, Paris, Vrin, 2010 ; Philosophie de la danse (avec J. Beauquel), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. Aesthetica, 2010 ; Philosophie de la religion, approches contemporaines, Vrin, coll. Textes-clés, Paris, 2010 ; Philosophie du rock: une ontologie des artefacts et des enregistrements, Presses Universitaires de France, coll. L'Interrogation philosophique, Paris, 2010; et Ce que l'art nous apprend (avec S. Darsel), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. Aesthetica, 2008.

 

Beatriz Preciado

Beatriz Preciado, est une philosophe espagnole et activiste queer qui revendique une égalité hommes/femmes. Ancienne élève de la New School for Social Research de New York et de la Princeton University, Preciado dirige le projet "Technologies du genre" au sein du Programme d'études indépendantes du Macba (Musée d'art contemporain de Barcelone) et collabore comme consultante et curateur avec le Musée Reina Sofia (Madrid).  Elle enseigne la théorie du genre et l'histoire politique du corps à l'université Paris-VIII.

Référence internationale des queer studies, Beatriz Preciado est l'auteur du Manifeste contra-sexuel, publié en 2000 aux éditions Balland, de Testo Junkie : Sexe, drogues et biopolitique, publié en 2008 par les éditions Grasset et de Pornotopie : Playboy et l'invention de la sexualité multimédia paru chez Climats en 2011.

 

Simone Regazzoni

Élève de Derrida, Simone Regazzoni a enseigné à l'Università Cattolica de Milan, et enseigne actuellement l’esthétique à l'Université de Pavie. Directeur de collection aux éditions Il Melangolo,  il est un des auteurs de la  Filosofia del Dr. House parue en 2007 chez Ponte alle Grazie. Il publie Harry Potter e la filosofia et Nel nome di Chora en 2008 aux éditions Il Melangolo, et La filosofia di Lost chez Ponte alle Grazie en 2009. Son dernier ouvrage Pornosofia. Filosofia del pop porno est paru en 2010 aux éditions Ponte alle Grazie.

 

Olivier Sécardin

Titulaire d’un doctorat de littérature comparée obtenu en Sorbonne, lauréat d’un post-doctorat mené sous la direction de Georges Didi-Huberman, visiting scholar et visiting lecturer à Columbia University (2001-2002), à l’université de Kyushu (2003-2004), au Japon, puis à University of Chicago (2004-2005), Olivier Sécardin est actuellement visiting professor à l’université de Cornell (New York). En France, il enseigne à l’université de Paris-Est ainsi qu’à Reid Hall (Columbia University in Paris). Il est en outre le correspondant américain des Lettres françaises et membre du comité éditorial de Mouvement. Il coordonne les pôles littérature et art depuis la création de Nonfiction.